Vivre pour travailler

Partir du bureau à 20h avec une pile de dossiers sous les bras ?
Le Blackberry qui sonne pendant le pique-nique à vélo…
80% de vos sujets de conversations tournent autour du travail ?
Coupable ou anxieux de prendre des vacances ?
Vous remettez constamment ce geste précieux à l’intention du conjoint, d’un ami ou d’un de vos enfants ?
Vous êtes convaincu que votre conjoint ne comprend pas l’enjeu de votre travail ?
Vous avez l’impression d’être le seul à travailler, à produire ?

Si vous vous êtes reconnus, vous vivez pour votre travail….
Ce qui, à bien y penser, n’est pas particulièrement sympathique pour votre conjoint ou vos enfants (si vous avez eu le temps d’en avoir….ou au fait, quel âge a le petit dernier?…)

Dans le cadre du coaching d’affaires, certains clients nous sollicitent pour être plus productifs, avoir plus de résultats, alors que leur agenda a cessé de respirer depuis longtemps…
En travaillant sur un agenda inversé (celui qu’on rempli après la journée) on constate où sont les priorités. Il devient plus facile de faire réaliser au coaché le fossé entre les voeux et la réalité. La suite relève de franches discussions sur les priorités

En bloquant en haute priorité en premier quelques petits blocs de temps pour soi (sport, famille, temps pour réfléchir). C’est un cas où un suivi serré est nécessaire. Toutefois, si la personne veut vraiment stopper la spirale (condition numéro 1) le coaching est un moyen efficace de s’en sortir.