Réussir: Les leçons de Nagano

Réussir sa vie et réussir dans la vie, ce sont deux choses différentes

Quelle entrevue mes amis.  J’ai été impressionné. Voici des extraits marquants.

« La réussite est intimement liée à l’image que l’on a de soi…notre définition de la réussite , changent donc au rythme de notre développement… »

La notion de réussite change avec l’âge! Faîtes l’exercice vous-même. Rappelez-vous ce qui était pour vous réussir à l’adolescence, au début de la vie adulte, au moment d’être en couple, à votre première grande décision de carrière…à chaque fois. ça change, cela évolue. Ce qui m’amène à penser, le but à atteindre est-il fixé trop loin ? Travaille t-on en fonction de quelque chose qui ne sera plus valide dans quelques années ?

Il est assez difficile d’évaluer notre propre réussite en regard de ceux qui ont accompli de grandes choses avant nous.

Évaluer sa réussite en se « comparant », vous ne faîtes pas ça vous…hein ? 😉

Combien de parents fixent les critères de réussite de leurs enfants en fonctions de leur propres lacunes, en fonction des standards d’une culture ou d’une société ? Est-ce que quelqu’un fixe la « barre » pour vous ? Et si votre insatisfaction venait de l’extérieur, si vous étiez « victime » de l’ambition des autres ?

juger de ce qui est important et de ce qui est accessoire

Avec mes start-ups, il m’arrive souvent d’avoir la discussion du « nice to have » vs « must have » . Je me rends compte qu’établir une ligne de réussite personnelle comporte aussi son lot de décision en rapport avec ce qui est important vs ce qui est accessoire. Je trouve intéressant son point de vue sur le fait que les enfants d’aujourd’hui ont tant à faire qu’il est difficile de se concentrer sur l’essentiel!!! Sommes-nous rendus au point où nos désirs ont le dessus sur nos besoins ?

Alors la réussite…

  • Objectif à atteindre ou état d’esprit ?
  • Finalité ou étape ?
  • Éphémère ou permanent ?

Et que dire de la génération « full media social » avec une fenêtre d’attention de la taille d’une meurtrière, les critères d’évaluation seront-ils superficiel ?

…nous connaissons tous des personnes talentueuses qui n’ont pas réussi!

Dans les conférences que je donnes dans les CEGEP, c’est une question que je leur pose toujours. Regardez autour de vous, pensez à votre famille, combien de personne vous viennent en tête quand je dis ça ? Pourquoi pensez-vous que cette situation existe ? Ce n’est pas d’avoir un diplôme qui importe, qui va vous faire réussir, c’est ce que vous allez faire avec les connaissances qui y sont associées !

Des chômeurs instruits ça vous dit quelques chose ? Ce sont des victimes… »merde, j’ai mon diplôme, pourquoi je n’ai pas de job ? » Elle est où la résussite ?…entre vos mains…

 

« Si un homme ne marche pas au même rythme que ses compagnons c’est peut-être qu’il n’avance pas aux sons du même tambour…laissez-le suivre la musique qu’il entend »- Anonyme

p.s. N’oubliez pas, vos commentaire ici ou sur la PageStartupcoach sur FB vous donne une chance de gagner ce livre inspirant

 

« Réussir: aller au bout de ses rêves »

(les profits du livre seront remis aux organismes suivants venant en aide aux jeunes)