Plan d’affaires; Nouveau pavé dans la mare

Mon ami et partenaire d’affaires Claude Ananou d’HEC Montréal persiste et signe concernant l’obsolescence du plan d’affaires comme instrument d’évaluation de projet .

«Ce n’est pas parce qu’un individu sait présenter son projet de manière structurée qu’il saura s’adapter aux conditions changeantes sur le terrain», dit-il dans un article paru récemment dans dans LaPresse.

Personnellement, je crois même que le plan d’affaires est un mauvais instrument de communication car il ne « vend » pas, puisqu’on le lit à peine.

Je me questionne même sur sa valeur comme outil pédagogique. On peut considérer que c’est un outil d’apprentissage des variables de la gestion d’une entreprise. Bref, de s’assurer d’un minimum de compétences de gestionnaire. Malheureusement, à mon avis, ce ne sont pas les compétences nécessaires au début d’une entreprise pour assurer sa survie et sa croissance des premiers jours!

L’idée du dossier d’opportunité continue à faire son chemin…