Les 5 grandes valeurs essentielles d’une entreprise selon Gary Hamel

Je suis un abonné et fan de Executive Book Summary. (www.summary.com)
Le premier extrait de ce mois-ci est « What matters now » de Gary Hamel (Auteur du célèbre « Leading the revolution »)
devant la complexité grandissante d’être en affaires, il y a en ce moment 5 choses d’une grande importance pour la survie et la croissance des entreprises.

Les valeurs
-l’innovation
-La capacité d’adaptation
-La passion
-Une idéologie d’entreprise

Aujourd’hui, je m’arrête aux valeurs…

Les corporations doivent avoir des valeurs. Trop de grands gestionnaires dont des mercenaires de l’économie (oh que je suis d’accord…). Selon lui, les grandes valeurs qui devraient influencer les entreprises sont les suivantes:

l’Équité: Les récompenses doivent distribuées en fonction de la contribution plutôt que le pouvoir. C’est d’ailleurs une des grandes forces du WEB. Des gens avec peu de pouvoirs sont souvent de grands contributeurs et à mon avis on devrait instaurer un calcul de Retour sur Contribution (plutôt que retour sur investissement) lorsqu’on parle de WEB en particulier. Dans la vision de Hamel, c’est de la juste part des employés qu’il est question. C’est le gros bon sens mais cela va à l’encontre des patronats et des syndicats. Peu de chance qu’on voit ça émerger à court terme…

La Charité: La capacité de mettre l’intérêt des autres avant la sienne. Autrement dit, quand être un bon citoyen corporatif sera plus qu’une question d’image. Quand les entreprises verront l’avantage d’une vrai re-distribution de la richesse. J’imagine que les membres de QS rêvent de ça dans leur sommeil…

La Prudence : Un mercenaire pense court terme. Un gestionnaire-leader va évaluer les conséquences futures de ses gestes sur LA société et non pas juste sur SA société…

l’Imputabilité. Une suite de la valeur précédente…assumer, prendre la responsabilité des conséquence de ses décisions. Je suis toujours étonné à quel point dans la société québécoise…ce n’est jamais la faute de personne…en tout temps….Lorsque j’étais patron j’essayais d’instaurer un climat de confiance où mes employés pouvait admettre une erreur et comprendre que ça faisait partie de l’apprentissage du « métier »…Toutefois, plus on monte dans la hiérarchie plus l’orgueil c’est plus difficile à voir…pourtant quand on y pense, quand ça va bien, c’est parce que les employés font bien leur boulot, quand ça va mal, c’est le patron qui a mal; gérer, communiquer, choisi, planifié etc..plus de responsabilité, plus de chance de faire d’erreurs, c’est juste mathématique….

Finalement « fealty » (pas trouver de traduction adéquate).  Basé sur l’idée de considérer les ressources et les talents disponibles comme quelque chose qu’on vous confie plutôt que un moyen pour augmenter les gains potentiels…sans retomber dans un modèle de gestion paternaliste, j’aime bien l’idée qu’un gestionnaire considère comme « précieux » les ressources dont il dispose…

Et vous…

Quelles sont les grandes valeurs qui sous-tendent votre façon de gérer votre entreprise ?

Est-ce que vos décisions sont en cohérence avec celles-ci ?

Est-ce que vos clients seraient en mesure de nommer ces grandes valeurs après avoir fait affaires avec votre entreprise ?

Si vous êtes fier de vos valeurs, partagez les avec nous….