Coaching Politique et Web social

Le spécialiste de démarrage en moi ne peut s’empêcher de réaliser que les Partis (et le Gouvernement) dorment au gaz quand il est question du web social.

Souvent, on hésite à bouger sur quelque chose quand on ne voit pas les bénéfices.

Permettez-moi de remettre mes souliers de prof et puisque souvent, pour ce genre de chose, nul n’est prophète dans son pays, je m’inspirerai de ce bouquin:


et tâcherai de mettre ça dans le contexte et dans un langage que les conseillers sont en mesure de comprendre 😉

Après tout, si les Chefs se concentrent sur la relation publique, les spinners de la campagne, doivent penser en terme marketing. Alors, petite leçon sur le marketing citoyen.

Visons court terme et parlons de bénéfices…

  • Bénéfices #1: L’utilisation du Web Social accélère la diffusion des idées (à condition d’avoir des idées à diffuser)
  • Bénéfices #2: Rejoindre ceux qui ne votent pas…L’âge des utilisateurs moyen correspond à ceux qui ne votent peu d’habitudes. Le web social vous permet de leur parler ( bien sur, si le vote des jeunes ne comptent pas pour vous, on vous comprend d’éviter).  De plus, l’évangilisation de votre plateforme ne se fera que par ce médium (si vous ne comprenez pas le terme, vous pouvez m’appeler, mais je vous préviens je suis apolitique, voire mercenaire, j’expliquerai au plus offrant 😉 )
  • Bénéfices #3: Imaginez des lobbyistes pour lesquels les I.O.U sont minimes
  • Bénéfices #4: Ça coûte pas cher. Un argument de poids pour au moins 2 des partis impliqués dans l’élection
  • Bénéfices #5:  Un sondage en continu… »Sur le terrain », vous parlez à une personne à la fois. De grace, ne me parlez pas d’essemblée partisane qui ne prêchent qu’aux convaincus. Vous voulez parler aux indécis ?Que diriez-vous de comprendre pourquoi ils sont indécis ? (ce qui implique d’écouter, en êtes-vous capable ?) et ensuite offrir une réponse  à des milliers de personnes et avoir un feed-back immédiat, contrairement à un sondage qui sera fait dans 3 semaines….
  • Bénéfices #6: Ça demande un minimum d’efforts.  Chers conseillers, je suis sur que vous avez été familiarisés avec la Loi de Pareto (80/20). Dans ce contexte-ci, 20% des gens vendus à la cause qui croient en vous qui génère 80% du bouche-à-oreille. Saviez-vous que dans le cadre du Web social, c’est 1% qu’il vous faut pour partir !  Le corrollaire c’est que si vous n’écoutez pas, et ne conversez pas, il suffit d’un seul individu avec un point de vue intelligent comprenant une façon de voir « Ha-ah »! (pensez Familiprix) pour vous planter!!! 

Rien n’est plus viral que l’intelligence non-partisane…pour un indécis

  • Bénéfices #7: À l’instar de « tout le monde il est fin, tout le monde il es gentil« , dans le Web social, tout le monde est éditeur, tout le monde il est diffuseur . Organisez-vous AVANT de vous faire organiser par la « communauté »!

Ne vous reste plus qu’à identifier comment créer un point de bascule pour votre plateforme électorale et développer une message qui va coller. Made to Stick: Why Some Ideas Survive and Others Die

Bonne chance.