C’est un départ: Jour 1, La loupe.

*J’ai fait la rencontre l’an dernier de deux jeunes entreporeneures dynamiques, débrouillardes et dont la vitesse de développement de leur projet m’a donné un coup de pied. Ça tombe bien, c’est comme ça que s’appelle leur bouquin. Je me suis donné le défi d’écrire 15 billets, chacun axé sur un des objets qui illustrent leur propos*

La loupe:

Quand on pose des questions comme: Quelles sont vos passions ? Quels sont vos talents ? Facile de voir le lien avec l’entrepreneurshipCette loupe qui nous permet de regarder en gros les petits détails, c’est la même qui permet de scruter ses seuils de tolérance. Au plan personnel, jusqu’à quel point êtes-vous prêts à vous investir dans votre projet ? Pensez en termes de ce que vous pouvez vous permettre de perdre….

Répondez à ces questions AVANT d’y être confronté.

  • Combien d’argent êtes-vous prêts à mettre/perdre dans votre projet ?
  • Combien de temps pouvez-vous y consacrer ?
  • Jusqu’où irez-vous en risquant votre réputation, votre carrière ?
  • Jusqu’où irez-vous en risquant votre vie de famille/conjoint ?
  • À quel moment continuerez-vous par orgueil ?
  • À quel moment, continuer nuira à votre estime de vous-même ?

Répondez à tout ça et mettez ça de côté pour consultation ultérieure. (Donnez la à votre conjoint)

Au niveau du projet d’entreprise, la loupe pour moi c’est savoir ce l’on possède et ce que l’on contrôle.

  • Qui êtes-vous (ce que vous amenez comme expertise, savoir-faire dans l’entreprise)
  • Que connaissez-vous ? (éducation, formation)
  • Qui connaissez-vous ? (vos réseaux)

Bien sur plus qu’un individu génère une somme de tout ça!!!

Pensez en termes de combinaisons possibles.

Pensez à ce que vous pouvez transformer !

Vous ne pouvez transformer que ce que vous contrôlez. Donc, il peut y avoir plusieurs variables que vous ne contrôlez pas, mais vous devez conscient de l’impact de celles que VOUS contrôlez.

Mais la phrase clé pour moi c’est celle-ci: Nous sommes le reflet de nos pensées et nous sommes responsables de ce que l’on crée!

En effet, 2 grandes vérités entrepreneuriales là-dedans. Être le reflet de nos pensées. Je ne connais pas beaucoup d’entrepreneur qui ont réussi qui ne sont pas obsédés par leur sujet, leur passion, leur entreprise, leur réussite. Quand tu penses constamment à répondre à un besoin, les solutions finissent pas sauter aux yeux. Quand tu penses tout le temps à être en affaires, tu crées les opportunités. Ce qui m’amène à la deuxième portion, nous sommes responsables de ce que l’on crée!

Nous créons nos résultats. Il ne faut pas avoir peur de l’échec. Ce n’est qu’une forme de feedback. Encore faut-il avoir l’Humilité nécessaire à traiter le feedback avec  la même innocence, la même ouverture d’esprit que lorsque nous étions enfants.

Il y a une expression anglaise qui dit que « le diable se cache dans les détails ». Avec une bonne loupe et l’ouverture d’esprit nécessaire, vous chasserez les démons de ces détails et vous pourrez amorcer enfin votre marche entrepreneuriale.

À demain